la constipation : les 8 réglés a respecter pour l’éviter

Un problème courant dont la plupart des gens évitent de parler. c’est la constipation parce qu’elle peut être un indicateur important de votre état de santé actuel. La constipation a de nombreuses causes, allant d’un mauvais régime alimentaire et de l’ingestion de liquides à la présence d’un agent pathogène (bactéries, champignons) en passant par le déséquilibre émotionnel.

Voici 8 solutions pour régler le problème de la constipation

éviter les causes du stress.

En période de stress. En médecine chinoise, lorsque le gros intestin est déséquilibré, il est associé à une incapacité de pleurer et de lâcher prise. Par conséquent, nos selles deviennent paresseuses et nous stockons et recyclons nos déchets, collectant les toxines, la mauvaise haleine et toutes sortes de conditions désagréables en cours de route.

2-Mangez des fibres.

Chaque repas doit contenir une portion d’aliments fibreux comme les choux de Bruxelles, le chou-fleur, le brocoli, les graines de chia, les graines de lin moulues, les baies et l’avocat. Les fibres aident à évacuer les déchets dans notre système digestif et sont aussi de la nourriture pour vos bactéries intestinales. Une flore intestinale saine et diversifiée est importante pour la régularité des selles.

3- Buvez beaucoup d’eau .

L’eau a le pouvoir de repousser les déchets hors du côlon. Le montant dépendra de votre niveau d’activité, mais en règle générale, visez un litre par jour.

4- consommer moins de protéines .

Respectez une portion de protéines équilibres par repas. Les protéines non digérées peuvent putréfier (rot) l’intestin et stimuler la croissance des bactéries. Cette toxicité peut surcharger le foie, réduisant ainsi sa capacité à éliminer efficacement les toxines et les déchets métaboliques du corps. Cela peut mener à des maladies chroniques.

5- Buvez beaucoup d’eau .

L’eau a le pouvoir de repousser les déchets hors du côlon. Le montant dépendra de votre niveau d’activité, mais en règle générale, visez un litre par jour. Ajoutez? cuillère à café de sel de l’Himalaya à votre eau pour améliorer l’absorption. Les liquides doivent être chauds ou à température ambiante. La chaleur détend, débloque et favorise la relaxation musculaire. Le froid s’empare et se contracte.

6- Essayez de vous tenir debout ou d’utiliser un pupitre après les repas.

Le fait de rester assis, surtout après avoir mangé, peut ralentir la digestion parce qu’il comprime les organes abdominaux. Une digestion lente peut entraîner une constipation et un déséquilibre de la flore intestinale.

7- Ajoutez des herbes et des épices à vos plats.

Certaines herbes et épices nourrissent les organes de digestion et d’élimination, tels que le foie, les reins, l’estomac et la rate. Ils améliorent la décomposition générale de la nourriture et peuvent déloger les déchets qui s’accrochent aux parois intestinales.

8- Respire un peu.

Lorsque le flux de la respiration est difficile ou court, l’esprit devient agité, le stress et l’anxiété sont amplifiés, et pas assez de nutriments pour atteindre les zones de votre corps comme votre système digestif. Sans respiration, il y a tension, blocage et résistance. Dix minutes de travail à faire chaque jour peuvent aider à réguler le transit intestinal

L’ébullition comme méthode de cuisson et ses avantages pour la santé

L'ébullition pour cuire des aliments

L’ébullition  en  cuisson

 

L’ébullition  en  cuisson, signifie faire cuire les aliments dans de l’eau bouillante. Dans la plupart des régions les plus peuplées du monde, l’eau ordinaire bout à des températures d’environ 200 °F à 212 °F (95 °C à 100 °C). Cela varie en fonction de la pression atmosphérique, qui varie à son tour en fonction de l’altitude et des conditions météorologiques. Lorsque l’eau est salée, la température d’ébullition est légèrement supérieure à celle de l’eau propre.

Lorsque la pression atmosphérique à la surface de l’eau diminue, l’ébullition a lieu à une température plus basse que celle mentionnée et, en altitude, le point d’ébullition est tellement bas que la cuisson de certains aliments à l’eau bouillante est difficile. Au fur et à mesure que l’eau se réchauffe en ébullition, de minuscules bulles apparaissent sur le fond du récipient dans lequel elle est contenue et remontent à la surface. Puis, graduellement, les bulles augmentent en taille jusqu’ à ce que les grosses bulles se forment, s’élèvent rapidement et se cassent, produisant ainsi une agitation constante de l’eau.
Effets

L’ébullition a différents effets sur les aliments. Il durcit l’albumine dans les oeufs, adoucit la fibre et dissout les tissus conjonctifs dans la viande, adoucit la cellulose dans les céréales, les légumes et les fruits et dissout d’autres substances dans de nombreux aliments. Un bon point à garder à l’esprit lors de la préparation des aliments par ébullition est que l’eau bouillante a la même température que l’eau bouillante rapide et est donc en mesure de faire exactement le même travail. Cependant, certaines recettes peuvent spécifier une ébullition rapide ou lente en raison d’autres conditions (par exemple, ne pas vouloir désintégrer les aliments mous, ou vouloir utiliser les bulles qui apparaissent à l’ébullition rapide).

Il est donc inutile de mettre le poêle en marche, de laisser le gaz brûler à pleine chaleur ou de faire tourner le feu pour que l’eau bouille rapidement, ce qui est très difficile. Cependant, plusieurs facteurs influent sur la rapidité avec laquelle l’eau peut atteindre le point d’ébullition, notamment le type d’ustensile utilisé, la quantité de surface exposée et la quantité de chaleur appliquée.

Un couvercle placé sur une casserole ou une marmite dans laquelle on fait bouillir de la nourriture retient la chaleur et fait monter la température plus rapidement; en outre, un couvercle ainsi utilisé empêche une perte d’eau en condensant la vapeur qui monte contre le couvercle. Lorsque l’eau bout, une partie de l’eau s’écoule constamment sous forme de vapeur, et c’est pourquoi les sirops ou les sauces deviennent plus épais plus longtemps qu’ils sont cuits.

L’évaporation se produit sur toute la surface de l’eau; par conséquent, plus la surface exposée est grande, plus la quantité d’eau diminue rapidement pendant l’ébullition. Un autre point à observer dans le processus d’ébullition est que les aliments bouillis rapidement dans l’eau ont tendance à perdre leur forme et sont réduits en petits morceaux si on les laisse bouillir suffisamment longtemps.

 

les avantages  pour  la  santé

En plus de servir à cuire des aliments, l’ébullition rend l’eau salubre, car elle élimine les germes qui peuvent être présents. L’eau bouillie, comme on le sait, perd son bon goût. Cependant, comme ce changement est provoqué par la perte d’air pendant l’ébullition, la saveur peut être restaurée et l’air peut être réintroduit à nouveau si l’eau est agitée dans un pot ou une bouteille partiellement rempli, ou battue vigoureusement pendant une courte période avec un batteur à œufs ou un fouet.

comment utiliser le braconnage comme méthode de cuisson

Le braconnage est une méthode de cuisson qui utilise un liquide, habituellement une petite quantité, qui est chaud mais qui ne bouillonne pas. Le terme français est frisonne – frissonnement. La température idéale se situe entre 160F et 180F (75-80C). Le liquide de cuisson est souvent de l’eau, mais le bouillon, le bouillon, le lait ou le jus peuvent aussi être utilisés.

 

Les aliments délicats comme le poisson, les œufs en coquille ou les fruits sont généralement cuits par braconnage. La méthode de cuisson est également utilisée pour cuire partiellement certains aliments tels que le ris de ris afin d’éliminer les saveurs indésirables et de raffermir le produit avant la cuisson finale.

Il convient de noter que ce terme est parfois utilisé pour décrire les aliments qui ont été cuits ou mijotés.

le braconnage une methode pour cuire
Conseils pour le braconnage

 

Utilisez un thermomètre pour mesurer la température du liquide de cuisson ou surveillez les bulles et ajustez la chaleur au besoin.
Ne laissez pas les aliments cuits toucher le fond de la poêle, sinon ils pourraient cuire trop rapidement ou brûler.
Lorsque vous pocherez les œufs, ajoutez un filet de vinaigre à l’eau. Cela aidera à raffermir rapidement le blanc d’œuf, de sorte que plusieurs œufs peuvent être cuits en même temps sans que tous les œufs ne collent.

 

Technique du trou

 

Chauffer l’eau jusqu’ à ce qu’elle soit juste sous la mijoteuse.
Avec une punaise, percez délicatement une extrémité de l’œuf.
Déposer l’œuf sur une grande cuillère et l’abaisser doucement dans l’eau. Restez submergé pendant 20 à 30 secondes. Certaines protéines d’œufs peuvent commencer à sortir du trou dans les « serpentins ».
Lever la cuillère, casser délicatement l’œuf et le faire tomber dans l’eau.

Pré-cuire l’œuf en laissant un peu d’eau chaude à l’intérieur de la coquille donnera un œuf plus ferme une fois ouvert, et il sera moins susceptible de se décomposer dans l’eau pendant la cuisson.

Le blanchiment pour préserver les aliments

Le blanchiment des légumesLe blanchiment est une technique de cuisson qui consiste à faire bouillir les aliments (habituellement des légumes et des fruits) dans de l’eau pendant très peu de temps.

 

Le blanchiment est souvent suivi d’un trempage dans de l’eau glacée pour arrêter la cuisson. Bien que le mot signifie faire quelque chose de blanc ou pâle, blanchir certains légumes comme le brocoli rendra leurs couleurs plus vives.

Le blanchiment est couramment utilisé pour enlever la peau des tomates et des amandes.

Les légumes sont souvent blanchis avant la congélation ou la mise en conserve

Cela aide à préserver les aliments en ralentissant ou en arrêtant l’action des enzymes qui provoquent la dégradation des aliments, la perte de couleur, de saveur et de valeur nutritive.

Le blanchiment est semblable à la cuisson à l’ébullition, qui consiste également à faire bouillir brièvement les aliments dans de l’eau. Certains légumes peuvent être blanchis ou étuvés avant d’être sautés. Une façon rapide de blanchir les légumes est de les faire bouillir dans de l’eau, avec du sel, pendant environ 30 secondes à 1 minute, avant de les égoutter et de les congeler immédiatement.

les pâtes à la truite fumée et aux haricots de mer

Ce plat de spaghettis et des pâtes  à la truite fumée et aux haricots mer est très rapide à préparer. Vous pouvez remplacer la truite fumée par des crevettes.

La liste d’ingrédients pour ce menu de pâtes qui ravive les saveurs marines

  • un paquet de pâtes fines
  • un demi-bocal d’haricots de mer
  • l’épice curry
  • poivre et sel si besoin
  • 1 brick de crème de soja biologique de préférence
  • 200 g de tranche de truite fumée
  • Portez à ébullition vos spaghettis pendant environ 5 minutes. Comme, elles sont très fines, elles cuisent très rapidement.

Rincez vos haricots de mer puis coupez-les en petits morceaux. Mettez-les de côté.

Découpez des petits dés de la truite.

Une fois que vos pâtes sont cuites, égouttez-les.

Versez la crème de soja dans une casserole et faites cuire tout doucement. Introduisez les légumes de mer ainsi que la truite. Assaisonnez et ajoutez quelques pincées de curry. Mélangez bien le tout, puis versez l’ensemble sur les pâtes. Ce plat est à déguster chaud.

Si vous souhaitez remplacer la truite fumée par des crevettes, faites-les revenir dans un peu d’ail.

Vous pouvez aussi ajouter des champignons.

Spaghettis aux noix de pétoncles et à l’algue wakamé

Les spaghettis aux noix de  pétoncles et à l’algue wakamé apporteront à ce plat les douces saveurs de la mer.

Rapide et simple à préparer, ce plat de pâtes est consistant et complet. Vous avez les protéines, les féculents et le légume puisque l’algue est un légume de mer très riche en vitamines et fibres. Pensez aussi à privilégier des spaghettis très fines et choisissez l’algue fraîche. Vous trouverez au surgelé les pétoncles.

 

Ingrédients pour 4 personnes

  • 1 paquet de spaghettis très fines
  • 3 belles gousses d’ail
  • quelques brins de persil
  • de l’huile d’olive
  • 30 g d’algue wakamé fraiche
  • 1 paquet de pétoncles congelés
  • sel et poivre
  • Décongeler vos pétoncles, vous pouvez le faire le jour d’avant.

Faites cuire vos pâtes dans de l’eau bouillante pendant environ 5 minutes. Puis égouttez-les.

Épluchez vos gousses d’ail, puis ôtez le germe se trouvant au milieu. Coupez-les finement. Faites les revenir dans une petite cocotte huilée.

Ajoutez vos pétoncles, et laissez revenir tout en douceur.

Pendant ce temps-là, faites tremper plusieurs fois le légume marin dans de l’eau afin d’éliminer le surplus de sel. Une fois que l’excédent est enlevé, égouttez-le et mixez-le avec le persil.

Intégrez-les aux fruits de mer, laissez cuire quelques minutes puis versez- y vos spaghettis. Laissez encore mijoter quelques instants.

Ce plat se mange chaud.

Galettes de sarrasin à la truite fumée et à l’algue wakamé

La galette de sarrasin à la truite fumée et à l’algue est vraiment succulente. C’est une recette à essayer.

Pour les plus gourmands, vous pouvez l’agrémenter d’un peu de gruyère rapé et d’une petite noix de beurre. Cette recette est toute simple à mettre en application.

Conception de la pâte à galettes

  • de la farine de sarrasin
  • du sel
  • de l’eau en bouteille

Versez un peu de farine dans un saladier, ajoutez le sel puis délayez avec de l’eau. Travaillez bien la pâte, elle ne doit pas être trop liquide. Laissez-la reposer une quinzaine de minutes.

Pendant ce temps, vous pouvez commencer à préparer vos ingrédients pour la garniture

  • 1/2 oignon
  • un peu de persil
  • 100 g de truite fumée
  • 1 poignée d’algues fraîches à faire tremper plusieurs fois dans l’eau

Découpez finement le demi-oignon. Faites-le suer dans une poêle légèrement huilée. Ajoutez le légume de mer, puis le persil. Faites cuire que quelques minutes.

Commencez à faire une galette puis une fois retournée, étalez une tranche de truite fumée avec votre préparation. Laisser-la dorer. Renouvelez l’opération et intégrez en plus à votre garniture un peu de beurre et pourquoi pas un peu de gruyère.

Les algues riches en vitamines, oligo-éléments, complètent aisément les légumes

Vous ne les connaissez peut-être pas, n’hésitez pas à les découvrez. Si vous les achetez fraîches, vous devez avant tout bien les dessaler en les faisant tremper plusieurs fois dans l’eau.

Gigot de lotte à l’algue wakamé et à l’ail

Le gigot de lotte à l’algue et à l’ail est un plat délicieux que vous apprécierez. L’idéal est de l’accompagner d’un riz à la sauce tomate.

Une cuisson à l’étouffée pour le riz est plutôt recommandée.

Votre liste de course pour préparer votre gigot de poisson

  • 1 kg de «queue » de lotte
  • 2 belles gousse d’ail
  • quelques brins de persil
  • de l’huile d’olive
  • 30 g d’algues wakamé

Je vous conseille de nettoyer vous-même la lotte

Retirer la peau, puis ôtez l’arête centrale. Coupez en deux le poisson.

Faites des petits morceaux avec une gousse d’ail, puis piquez-les dans la lotte.

Placez le poisson dans un grand plat.

Faites préchauffer votre four pendant 10 minutes à 180 degrés.

Placez le légume de mer dans de l’eau pour lui enlever l’excès de sel. Répétez au moins trois fois cette opération. Egoutez-le bien puis hachez-le avec le persil et la gousse d’ail. Une fois le tout ciselé, mélangez avec de l’huile d’olive et un peu d’eau, salez et poivrez.

Versez votre préparation sur la lotte. Faites cuire pendant 40 minutes. Durant toute la cuisson, prenez de la sauce du plat et versez-la sur le poisson. Assurez-vous qu’il en reste toujours. Si ce n’est pas le cas remettez de l’huile d’olive et de l’eau.

Ce plat de lotte est à déguster chaud.

Tarte aux oignons, crevettes et haricots de mer

Cette tarte aux oignons, crevettes et haricots de mer peut-être accompagnée d’une salade verte. Ce plat est assez consistant.

Son coût de revient n’est pas élevé. Sa conception est assez simple à réaliser.

La liste de course pour cette tarte :

  • 1 pâte feuilletée
  • 3 gros oignons
  • 120 g de crevettes
  • 4 œufs entiers
  • 1/2 litre de lait
  • un peu de persil
  • une grosse poignée d’haricots de mer
  • sel et poivre
  • un peu de muscade

Préparation pour cette tarte :

Faîtes dessaler les légumes de mer dans de ‘eau puis coupez-les en petits bouts.
Pelez les oignons et hachez-les  en fines rondelles.

Faites suer les morceaux d’oignons dans un peu d’huile d’olive avec les crevettes que vous aurez au préalable coupées en petits quartiers. Salez et poivrez,  puis ajoutez le persil ciselé ainsi que  les haricots de mer.
Couvrez et laissez cuire sur feu doux.

Préchauffez votre four sur 180  degré pendant 10 minutes.
Battez les œufs tout en versant le lait dessus. Salez et poivrez, puis saupoudrez légèrement de muscade.

Etalez la pâte feuilletée dans un moule beurré puis déposez-y vos oignons  ainsi que les œufs battus.
Enfournée la tarte  et laissez-la cuire une quarantaine de minutes à 180 degrés.

Vous pouvez  la déguster tout de suite ou la laisser refroidir.

Petits pains beurrés d’algue wakamé, tomate sèchée et fromage

Les petits pains beurrés d’algues, de tomate et de fromage seront appréciés de vos convives.  Une entrée que vous pouvez tester. Cette recette est rapide, simple et pas chère.

Ingrédients :

  • Petits pains coupés en deux
  • Fromage râpé
  • 60 g de tomate sèche
  • 70 g de wakamé
  • Brique de chèvre
  • Herbes de Provence

 

Préparation :

Coupez les petits pains en deux dans le sens de la longueur.

Faîtes tremper les algues dans de l’eau, répétez plusieurs fois l’opération pour opter le sel. Hachez-les finement puis étalez-les sur les petits pains.

Continuez en ajoutant une rondelle de chèvre sur chaque morceau.

Saupoudrez d’herbes de Provence et de tomates sèches. Disposez un peu de fromage râpé. Le tour est joué.

Vous pouvez les mettre au four et les laisser cuire 15 minutes sur 180 degrés. Cette entrée est à déguster chaude.

 

Gratin de sole aux pommes de terre et à l’algue wakamé

Le gratin de sole aux pommes de terre et à l’algue wakamé est un plat délicieux.

Ingrédients :

  • 10 pommes de terre
  • 2 soles
  • 2 gros oignons
  • 2 gros champignons
  • 60 g de wakamé
  • sauce tomate avec curry indien
  • sel et poivre

 

Préparation :

Faites cuire à la vapeur vos pommes de terre. Pendant ce temps, coupez les oignons et champignons et faites-les revenir à la poêle. Salez et poivrez.
Décongelez au micro-ondes les pavés de sol. Emiettez-les, salez et poivrez.
Quand vos patates sont cuites,  coupez-les en rondelles.
Dans un plat allant au four, placez une couche de patates, une couche d’oignons/champignons et votre sole. Recouvrez d’une dernière couche d’oignons/champignons et de patates. Etalez ensuite la sauce tomate au curry indien dessys. Finissez par couvrir le tout d’emmental râpé et de l’algue wakamé finement haché. Faites cuire au four une bonne vingtaine de minutes à 180 degrés. Dégustez ce plat chaud

Cuisiner un cake à la sardine et à l’algue wakamé

Un cake à la sardine et aux algues, voici une recette bien originale, que vous pouvez tester.

Pour apprécier ce cake, privilégiez des sardines en boite.

Ingrédients :

250 g de farine
4 œufs entiers
1 poivron rouge
1 boîte de sardine à l’huile d’olive
100 ml de lait de soja
50 ml d’huile d’olive
basilic frais haché
50 g  d’algue  wakamé
1 sachet de levure chimique
sel et poivre

Préparation :

Coupez en deux le poivron, enlevez les graines, rincez-le puis faites-le griller  du coté de la peau. Une fois que la peau est bien cuite, vous pouvez l’enlever. Coupez-le en petits dés.

Rincez plusieurs fois l’algue puis découpez-la  finement.

Emiettez la sardine.

Dans un saladier, mélanger la farine tamisée, la levure, les œufs. Incorporez l’huile et le lait de soja.  Ajouter la sardine,  le basilic, les algues, le poivron puis saler poivrer. Beurrez un moule à cake, faites le cuire pendant au moins 45 minutes à 180 dégré.

Pour vous assurer que le cake est bien cuit, vous pouvez enfoncer la lame d’un couteau. Si la pate colle, c’est qu’il n’est pas assez cuit.
Une fois, la cuisson finie, vous pouvez le laisser refroidir.